L’art du découpage

Le découpage fait partie des apprentissages qui vont activer la motricité fine chez l’enfant. On apprend souvent à découper à la maison puis à l’école maternelle.

Cet exercice à la maison va permettre aussi aux parents de voir quelle est la préférence manuelle de l’enfant.

Tout d’abord on apprend à tenir correctement les ciseaux : il y a deux anneaux sur une paire de ciseaux : généralement un grand anneau et un plus petit. On peut dire à l’enfant que le petit anneau est réservé au conducteur de la paire de ciseaux, et le grand pour les passagers. L’enfant doit donc mettre son pouce (le conducteur) dans le petit anneau, et les autres doigts (index et majeur, peut-être les autres si l’anneau est assez grand) dans le grand anneau. Il faut aussi lui faire remarquer que le mouvement des ciseaux doit s’écarter du corps (ne pas pointer vers soi).

Ensuite il faut leur apprendre à bien ouvrir la mâchoire des ciseaux afin de ne pas couper juste avec l’extrémité des ciseaux. Puis viendra l’étape des essais : essayer de tenir la ligne et le trait de découpe.

On découpe quoi ? on commence par une ligne droite. J’aime bien faire faire la découpe de quatre bandes de papier de même taille, et ensuite on les colle pour donner une petite boule de Noël. C’est facile et les enfants sont motivés pour en faire plusieurs.


Ensuite on peut passer aux formes géométriques.

Ici les photos sont réalisées par une droitière découpant avec des ciseaux de droitiers. Le gaucher doit évidemment utiliser des ciseaux de gaucher :  le croisement des lames est inversé. La lame du dessus se situe à droite pour un droitier et à gauche pour un gaucher. Cette disposition permet d’observer l’endroit où s’effectue la découpe sans se contorsionner. Dans le cas contraire, l’endroit de la découpe est caché par la lame du dessus. Méfiez vous des ciseaux dit « ambidextre » : une paire de ciseaux ne peut pas être ambidextre. Cela signifie seulement que les deux anneaux sont assez grands pour que l’on puisse y placer plusieurs doigts. Mais ils ne sont pas ambidextres pour autant puisqu’on ne peut pas changer la position de la lame coupante.

Puis les cercles, les courbes. Une découpe que j’aime bien aussi est celle de la rose : on trace un colimaçon sur une feuille carrée et on découpe selon la ligne à l’intérieur, puis on pourra rouler notre petit papier et il finira en rose. C’est amusant et le but plaît aux enfants.

Enfin on peut passer à des formes irrégulières.

Pour avoir d’autres renseignements sur le découpage, allez lire cet article très intéressant sur le blog de ma collègue Planète Ecriture

Bon découpage !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s